AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 it's like a cheap thriller. (kriss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
administratrice
Kriss Matthews
arrivé(e) le : 15/01/2013
messages : 218
avatar : amber heard.
pseudo : black oak (marie).
crédit : Aurélie + tumblr.

it's like a cheap thriller. (kriss) Empty
MessageSujet: it's like a cheap thriller. (kriss)   it's like a cheap thriller. (kriss) EmptyMer 16 Jan - 12:54

kriss matthews
prénoms ~ son petit prénom c'est Kristina mais on l'a toujours appelé Kriss alors faites-en autant ! nom ~ elle porte le nom de son père, Matthews. surnom ~ donc évidemment, on l'appelle Kriss tout le temps parce qu'on ne la connait que sous ce nom la plupart du temps. âge ~ elle a vingt-quatre ans, bientôt vingt-cinq. date de naissance ~ née un quinze mars. date d'arrivée à southamton ~ la belle blonde est arrivée il y a six mois, avant, elle "vivait" à Londres. origines ~ anglaises uniquement. statut civique ~ célibataire. métier/études ~ avant d'arriver à Southampton, elle vivait de petits boulots, elle prenait tout ceux qui venait sans réfléchir, depuis qu'elle vit ici, elle ne travaille plus et passe son temps à dessiner des croquis ou à danser. sexualité ~ hétérosexuelle. conscience ~ la maaaaaaaaaaaaal bien sûr. groupe ~ ain't got nothing on you. avatar ~ amber heard la magnifique. crédit ~ Bombshell.
you taught me well, i don't trust people.
caractère ~ Kriss a un caractère particulier, elle avait des ambitions et des rêves mais malheureusement, elle a perdu toutes déterminations. Depuis quelques temps déjà, elle se repose clairement sur ses acquis et se complaît dans sa merde. A part ça, c'est une fille adorable, très franche et drôle. Elle peut paraître lourde et méchante mais ce n'est qu'une façade. En vrai, tout ce qu'elle voudrait, c'est devenir heureuse, comme toutes les autres nanas de son âge. Elle est aussi joueuse, vraiment très joueuse. Elle est surtout principalement inconsciente, impulsive et extravertie mais très gentille et généreuse qui ne demande qu'à être aimée au fond.
manies et habitudes ~ elle cuisine comme un chef ~ les bijoux, c'est son dada ~ elle dessine des croquis tout le temps et pense sérieusement à aller s'acheter des trucs pour faire de la sculpture pour concrétiser ce qu'elle a dans la tête ~ son film préféré est Moulin Rouge ~ elle adore danser, c'est même sa passion première, elle aurait voulu devenir danseuse, puis elle s'est blessé et son rêve s'est cassé la gueule ~ elle était brillante à l'école, même si aujourd'hui, on pourrait croire le contraire ~ elle fume depuis cinq ans maintenant ~ elle aime boire un verre de vin le soir, alors qu'il fait nuit ~ son père était pasteur et malgré le fait qu'elle ait toujours été en conflit avec lui, elle se sent bien dans une église ~ elle n'a pas assisté à l'enterrement de ses parents et s'en veut terriblement maintenant ~ la seule chose qu'elle possède réellement, c'est sa voiture une mercury comet cabriolet.
nobody would know what's coming over.
quelles ont été la pire et la meilleure expérience amoureuse de votre vie ? ~ La pire expérience de sa vie fut probablement cette nuit qu'elle a passé avec cet inconnu à Londres, ce n'était pas la première fois qu'elle faisait ce genre de choses mais la première fois qu'elle buvait autant avant le sexe. Elle s'est retrouvé avec un mal de crâne carabiné, un gros trou quand au déroulement de la soirée et un gros vide dans sa vie amoureuse puisqu'il s'est tiré avant qu'elle ne se réveille. Depuis, elle n'a plus jamais bu plus de trois verres lors d'une soirée. Quand à sa meilleure expérience, elle remonte à à peine quelques jours. Avec ce beau jeune homme riche, Tristan, avec qui elle a probablement vécu la nuit la plus grandiose de sa vie, rien que l'embrasser fut un plaisir pour ses lèvres. Ce genre de chose est une grande nouveauté pour elle.
comment gérez-vous un conflit ou une prise de décision importante ? ~ Kriss fut en conflit avec son père les dix-huit premières années de sa vie, elle gère plutôt bien le conflit, à vrai dire, c'est l'histoire de sa vie ! Si ce n'est pas son père, c'est sa sœur aînée ! Le conflit, c'est le quotidien ! Quand aux décisions importantes, Kriss n'a jamais vraiment eut de décisions importantes à prendre, faut dire que l'importance n'a jamais été très important pour elle, elle prend absolument tout à la légère. Dans tous les cas, les décisions importantes ne lui font pas peur, ce sont des décisions comme les autres, Kriss a tendance à ne pas voir l'influence que pourraient avoir certaines décisions sur sa vie, elle est quelque peu inconsciente et c'est ce qui fait d'elle ce qu'elle est.
comment vous voyez-vous dans dix ans - quelque soit votre âge ? ~ Kriss n'a jamais été très portée sur l'avenir, elle ne sait pas ce qu'elle veut et n'a pas l'habitude naturelle de se projeter plus loin que le mot prochain. Toutefois, au fond d'elle, Kriss reste une fille aux rêves de princesse, elle voudrait être mariée et mère, mais surtout connaitre l'amour, ce sentiment dont tout le monde parle. Elle aimerait avoir une bonne situation et être fière de la femme qu'elle serait devenue. Pour le moment, elle est loin du compte et ne pense même pas à tout cela, comme déjà dit, elle est plutôt étroite dans la projection et se limite souvent à quelques mois à peine quand elle pense à son avenir.

pseudo ~ black oak. prénom ~ marie. age ~ dix-neuf ans. région/pays ~ paris. temps de connexion ~ 7/7 pour le flood, 2/7 pour rp. où avez-vous trouvé le forum ? ~ c'est Camille, c'est une bavarde ! Rolling Eyes I love you I love you il est beau ? ~ it's like a cheap thriller. (kriss) 4216381196 . passion numéro une ~ chanter sous la douche. chanson préférée ~ là c'pas possible d'en choisir qu'une ! Shocked j'dirais cry me a river de justin timberlake ou fighter de christina aguilera. plat préféré ~ les pâtes carbonara. it's like a cheap thriller. (kriss) 3458505197 le staff est chiant avec ses questions ? ~ beuuuuh, vastefai... Suspect le mot de la fin ~ it's like a cheap thriller. (kriss) 2684926262 .

_________________
« On ne souhaite pas des choses faciles, on souhaite de grande choses, des choses ambitieuses, hors de portée. On fait des vœux parce qu’on a besoin d’aide et qu’on a peur. Et on sait qu’on en demande peut-être un peu trop. On continue à faire des vœux pourtant, parce que, parfois, ils se réalisent. » grey’s anatomy.


Dernière édition par Kriss Matthews le Dim 10 Fév - 12:58, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administratrice
Kriss Matthews
arrivé(e) le : 15/01/2013
messages : 218
avatar : amber heard.
pseudo : black oak (marie).
crédit : Aurélie + tumblr.

it's like a cheap thriller. (kriss) Empty
MessageSujet: Re: it's like a cheap thriller. (kriss)   it's like a cheap thriller. (kriss) EmptyMer 16 Jan - 12:55

~ i get scared, i don't know how it works but i've got a story.
Si elle préfère vivre dans le rêve et rester une jeune fille introvertie, c’est son droit. Car rater sa vie est un droit inaliénable.
« KRISTINA VIENS ICI TOUT DE SUITE ! C'EST QUOI ENCORE CETTE HISTOIRE ?! » La jeune fille de dix-sept ans entra dans le salon, le plus naturellement du monde, elle n'avait rien fait de mal, elle le savait... Kriss était pour le moins exemplaire en ce qui concernait ses notes, elle était quelque peu rebelle mais ses parents n'avaient pas à se plaindre. Leurs trois filles étaient assez calmes et disciplinée seulement Kriss n'entrait pas dans les normes que son père avait fixées. A la minute où elle entra, le visage de son paternel vira au rouge. Une lettre dépliée entre les mains, il se leva et la secoua devant elle. « Ceci dit que tu n'as postulé pour aucune faculté ! » Merci le lycée privé qui tenait vos parents informés de vos moindres faits et gestes. Kriss attrapa la lettre et la déchira sous les yeux de son père. Elle n'avait aucune envie de postuler pour une fac, surtout pas à Oxford comme il l'aurait voulu ! La fac, ce n'était pas pour elle, ce qu'elle voulait, c'était danser, encore et toujours. Ce n'était plus un secret pour personne ici, Kriss était une danseuse hors pair et elle voulait en faire son métier. Ce n'était pas du goût de son père qui ne voulait pas de ce genre d'avenir pour sa fille. Elle était brillante, elle pouvait taper plus haut ! Il l'attrapa alors par le bras ! « Tu vas remplir les dossiers d'inscription ce soir, ici, sur cette table, devant mes yeux ! » Cria t-il, plus en colère que jamais en désignant la table du doigt. Kriss se dégagea de l'emprise de son père avec humeur. « Non ! Je ne ferais pas ça ! » Cria t-elle à son tour. Kriss avait le caractère de son père, depuis toujours, elle était en conflit avec lui pour tout, sa mère et ses sœurs ne se mêlaient jamais de leurs disputes, c'était seulement Kriss et son père. « Tu vas voir si... » Il n'eut pas le temps de finir, elle était déjà partie vers sa chambre pour claquer la porte bruyamment, il ne pouvait pas l'obligé à remplir ces dossiers !

C’est dans ses rêves que l’homme trouve la liberté, cela fut, est, et restera la vérité.
Kriss resta éveillée jusque tard, elle savait ce qu'elle avait à faire et elle ne pouvait plus faire marche arrière. A dix-huit ans, elle voulait prendre son indépendance, pour de vrai, son père ne comprenait pas, très bien, elle lui prouverait qu'il avait tord ! Elle se leva sur la pointe des pieds, il était deux heures du matin passé. Elle circula dans la chambre silencieusement pour ne pas réveiller ses deux sœurs avec qui elle partageait sa chambre depuis toujours. Elle ouvrit les placards, attrapa une valise et fourra quelques affaires au hasard. Il était temps pour elle de tirer sa révérence. Elle ferma la porte doucement sans faire aucun bruit et descendit au rez-de-chaussée. Elle avait déjà réfléchit à tout, ça faisait des semaines qu'elle préparait son coup et son plan fonctionnait du tonnerre pour le moment. Elle attrapa les clés de la voiture de son père puis entra dans le salon. Elle regarda autour d'elle pendant quelques instants et hésita longuement. Devait-elle laisser un mot ? Elle ne voulait pas qu'on la recherche et sûr que sa mère allait paniquer. Elle attrapa donc une enveloppe blanche et un stylo. Je pars, je ne reviendrais pas, au revoir, Kriss. Puis elle posa le papier sur la table et s'en alla sans regarder derrière elle. Une nouvelle vie d'annonçait pour elle.

C’est seulement quand on a tout perdu qu’on est libre de faire tout ce qu’on veut.
Elle tapa le code de son immeuble, elle était crevé et avait passé la journée à écumer les castings. Un an presque qu'elle avait quitté sa famille, un an qu'elle vivait dans la misère. Elle monta les escaliers un à un, l'ascenseur semblait être une denrée rare dans les environs. Quand elle arriva devant la porte, un avis d'expulsion était scotché sur la sonnette. Elle n'avait pas payé le loyer depuis trois mois et promettait tous les mois d'arranger les choses mais elle n'avait pas d'argent et ses fabuleux rêves mettaient un temps fou à se concrétiser. Elle arracha la feuille et sortit ses clés. A la minute où elle essaya de rentrer la clé dans le trou de la serrure, elle comprit... C'était trop tard, l'avis d'expulsion prenait déjà effet... Elle frappa la porte en criant... « Merde ! » Finit-elle par hurler. Le voisin du dessous sortit alors la tête de son appartement pour lui crier de se la fermer. Ça ne servait à rien, c'était fermé... Elle s'adossa à la porte et glissa tout le long pour poser ses fesses sur le sol et pleurer toutes les larmes de son corps. Elle était fatiguée, elle ne connaissait personne et sa famille, même si elle ne voulait pas l'admettre, lui manquait terriblement. Finalement, la nuit tombée, elle se leva et sortit de l'immeuble... Elle ne savait pas où aller, elle n'avait nulle part où aller...

_________________
« On ne souhaite pas des choses faciles, on souhaite de grande choses, des choses ambitieuses, hors de portée. On fait des vœux parce qu’on a besoin d’aide et qu’on a peur. Et on sait qu’on en demande peut-être un peu trop. On continue à faire des vœux pourtant, parce que, parfois, ils se réalisent. » grey’s anatomy.


Dernière édition par Kriss Matthews le Dim 10 Fév - 12:17, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administratrice
Kriss Matthews
arrivé(e) le : 15/01/2013
messages : 218
avatar : amber heard.
pseudo : black oak (marie).
crédit : Aurélie + tumblr.

it's like a cheap thriller. (kriss) Empty
MessageSujet: Re: it's like a cheap thriller. (kriss)   it's like a cheap thriller. (kriss) EmptyVen 18 Jan - 0:34

~ i get scared, i don't know how it works but i've got a story.
On dit que le coupable ne connaît pas le repos, mais l’innocent le connaît-il ? Le combat du bien contre le mal ne s’arrête jamais car le mal survit toujours par la méchanceté des hommes.
« C'est à toi ma jolie. » Kriss entra sur scène, ce n'était pas le genre de spectacle qu'elle avait toujours voulu faire mais... Ça payait bien et elle avait terriblement besoin d'argent. Se dessaper en public lui avait fait perdre toute dignité depuis longtemps mais, elle ne pouvait plus se donner le luxe de faire sa difficile. Quand elle eut fini, elle descendit parmi le public pour séduire les hommes qui payaient pour ça. C'était le deal, elle dansait, faisait chauffer la salle puis allumait les gros dégueulasses mariés qui n'avait plus que ça à faire le soir. L'un d'eux l'attrapa par le bras pour l'attirer sur ses genoux. Elle joua le jeu sans rechigner, elle commençait à avoir l'habitude de ce genre d'attention. Seulement quand elle voulu s'en aller, il se leva à son tour et resserra son étreinte autour de son poignet pour l'attirer dans un couloir moins bruyant. Il posa alors ses lèvres sur les siennes brutalement. Elle ne savait plus quoi faire... Elle essaya tant bien que mal de se débattre mais il était plus fort qu'elle... Finalement, elle réussit à lui asséner un coup de genoux dans les parties et à se tirer le plus vite possible. Poussant une lourde porte de sortie de secours, elle savait dès lors qu'elle avait perdu son travail... Elle couru donc, le plus longtemps possible pour mettre le plus de distance entre elle et ce foutu club puis quand ses jambes commencèrent à ne plus tenir la route, elle s'arrêta, s'assit par terre et commença à pleurer dans ses genoux. Ce n’était pas la vie qu'elle voulait... Elle avait perdu et c'était entièrement de sa faute. « Kriss ? » Entendit-elle alors au dessus de sa tête. Cette voix... Elle l'aurait reconnu n'importe où... Elle leva les yeux et découvrit sa grande sœur, Tess, un regard de piété sur son visage. Il ne manquait plus que ça...

Parfois les gens vous déçoivent. Parfois ils vous étonnent. Mais vous ne les connaissez jamais vraiment... jusqu’à ce que vous découvriez ce qu’ils ont dans le cœur.
Tess déposa une tasse de thé chaud en face d'elle, Kriss ne pouvait s'empêcher de la dévisager. Elle avait changé depuis le temps, elle était plus mature, elle semblait accomplie, tout le contraire de Kriss en soi. Elle posa ses mains autour de la tasse pour les réchauffer. Tess l'avait raccompagné chez elle sans vraiment lui poser de question et l'avait laissé se changer sans la déranger s'affairant comme une chef dans la minuscule et piteuse cuisine. « Alors ? » Finit-elle par dire. Kriss baissa la tête, de quoi avait-elle l'air ? Elle était partie pour réussir, se pensant plus maligne que son père. Maintenant elle se retrouvait là, à découvert une fois de plus et sans eau chaude (ayant évidemment oublié de payer la facture...). « J'ai merdé. » Répondit-elle simplement, elle pouvait lire le sourire sur le visage de sa sœur sans même la regarder et Kriss ne pouvait l'en blâmer. Elle avait voulu jouer au plus fort, c'était un juste retour de bâton... « Tu sais que papa et maman sont... » Sa voix se brisa et Kriss hocha la tête, elle savait mais elle n'avait pas eu le courage de se montrer à l'enterrement, trop honteuse de ce qu'elle était devenue. « Kriss, c'est quoi ce merdier ? » Questionna-t-elle une nouvelle fois. « Qu'est-ce que tu veux que j'te dise Tess, j'ai foiré ! Je suis, enfin, j'étais jusqu'à ce soir, danseuse de charme dans une boite louche, je vis dans un trou à rat et j'suis fauchée ! » Répondit-elle en levant les yeux vers elle. Aussi bizarre que cela puisse paraître, Tess s'inquiétait, elle s'inquiétait réellement pour sa jeune sœur... Cela déstabilisa quelque peu Kriss et tourna rapidement la tête. « Tu vas venir avec moi. » Annonça Tess simplement. « Non. » Répondit-elle aussitôt, sans la regarder. Elle n'avait pas envie qu'on la prenne de piété, surtout pas Tess, qui avait toujours été la meilleure en tout. « Kriss, tu vas venir avec moi, j'te le garantie ! » Elle s'affaira donc dans la pièce, ramassant les fringues de Kriss les uns après les autres pour les fourrer dans un sac. Kriss n'avait pas beaucoup d'affaires, elle n'avait pas les moyens d'en avoir et ses valises furent rapidement prêtes. Tess écrivit une lettre au proprio et laissa une enveloppe pleine de billets sur la table avant de partir avec Kriss. C'était sans doute sa chance de repartir à zéro.

Je voulais vivre, ne plus être une perdante, et j’ai échoué.
Kriss entra dans la voiture de sa sœur, sans rechigner. Le soleil commençait à se lever sur Londres et elle tombait de fatigue. Elle dormit pratiquement tout le chemin et rouvrit les yeux quand elles passèrent le panneau de la ville de Southampton. Bouche bée, elle tourna la tête vers sa sœur. « Tu travailles dans quoi au juste ? » Un sourire s'étendit sur son visage, fière de l'effet qu'elle produisait sur sa petite sœur, sans doute aussi très fière de prouver qu'elle, au contraire de Kriss, faisait quelque chose de bien dans sa vie... « Les affaires marchent bien. » Répondit-elle simplement avant d'entrer dans un quartier résidentiel très chic. Elle s'arrêta devant un grand portail qui s'ouvrit quand elle appuya sur un bouton à l'intérieur de la voiture. Kriss ferma la bouche, elle ne voulait pas montrer qu'elle était ébahit de tout ce qu'elle voyait. Sa sœur vivait dans un palace bien loin de la petite pièce dans laquelle Kriss créchait encore quelques heures auparavant. Tess se gara rapidement dans l'allée et avant que Kriss ait eu le temps de sortir de la voiture, elle entendit son nom au loin. Relevant la tête, elle découvrit Ava, la tête dépassant d'une fenêtre de la grande propriété. « Ava est là ?! » Demanda-t-elle à Tess, bêtement, comme s'il n'était pas clair qu'elle était là... Tess hocha la tête et laissa Kriss prendre ses affaires et entrer dans la demeure. Les salles de bains devaient être plus grande à elles seules que son ancien appartement. Elle ne pu s'empêcher d'ouvrir la bouche à nouveau quand elle découvrit la vue de la pièce principale. Les baies vitrées étaient impeccablement nettoyées et on pouvait facilement apercevoir la mer au loin. Ava descendit les escaliers quatre à quatre et sauta dans les bras de Kriss. « Ah, j'y croyais pas quand Tess m'a téléphoné tout à l'heure ! C'est vraiment toi ?! » Elle se sépara d'elle pour la regarder de plus près puis la repris dans ses bras. « C'est tellement bon de te voir ici ! » Kriss aurait pu en pleurer si sa fierté n'avait pas été en jeu.

_________________
« On ne souhaite pas des choses faciles, on souhaite de grande choses, des choses ambitieuses, hors de portée. On fait des vœux parce qu’on a besoin d’aide et qu’on a peur. Et on sait qu’on en demande peut-être un peu trop. On continue à faire des vœux pourtant, parce que, parfois, ils se réalisent. » grey’s anatomy.


Dernière édition par Kriss Matthews le Dim 10 Fév - 12:48, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
administratrice
Kriss Matthews
arrivé(e) le : 15/01/2013
messages : 218
avatar : amber heard.
pseudo : black oak (marie).
crédit : Aurélie + tumblr.

it's like a cheap thriller. (kriss) Empty
MessageSujet: Re: it's like a cheap thriller. (kriss)   it's like a cheap thriller. (kriss) EmptyVen 18 Jan - 0:52

~ i get scared, i don't know how it works but i've got a story.
Tu t’rappelles quand t’étais gamine, les livres de coloriages ? Moi j’les aimais pas. C’est vrais quoi, si j’ai envie de dessiner une maison, j’veux pas qu’un abruti décide à ma place à quoi elle doit ressembler !
Trois mois qu'elle vivait ici, elle n'avait pas encore réussit à faire le tour des magnifiques choses qui l'entouraient. A chaque fois qu'elle sortait, elle arrivait à trouver de nouvelles merveilles et ce matin là, marcher s'était révélé plus que bénéfique. Elle avait pris du papier et un crayon et avait fuit la maison le plus rapidement possible. Tess était quasiment constamment sur son dos et elle n'en pouvait plus... La piété qu'elle avait eu pour Kriss s'était rapidement dissipé, heureusement qu'Ava était là... Elle était donc sortie pour marcher non loin de la maison, quand elle avait trouvé ce petit chemin, derrière le grand jardin de Tess. Elle l'avait donc suivit et était tombé sur cette magnifique cascade qu'elle avait entreprit de dessiner avec le pauvre crayon à papier qu'elle avait apporté avec elle. Elle entendit alors quelqu'un se racler la gorge derrière et elle tourna la tête en sursautant. Elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un ici. « On se connait ? » Demanda-t-elle sur la défensive. « C'est ce que j'allais vous demander. » Répondit le jeune homme très séduisant - il faut l'avouer - qui s'approchait d'elle pour la rejoindre. Elle se leva donc, abandonnant ses affaires et descendit de la pierre qu'elle avait escaladé. « Quoi ? On a plus le droit de se promener dans les bois ? » C'était plus fort qu'elle. Depuis qu'elle vivait ici, sa véritable nature commençait à reprendre le dessus. Elle avait reprit confiance en elle, et la Kriss de son enfance semblait être de retour sur le devant de la scène. Finit la petite danseuse de charme timide et perdue ! « Et bien, disons que dans le sens où ce bois est à moi et que c'est une propriété privée, oui. Vous n'avez pas le droit... En théorie. » Annonça-t-il amusé. « Ah... » Répondit-elle en hochant la tête. Elle attrapa son matériel et recula. « Et bien, excusez moi monsieur, je ne reviendrais pas. » Sans radiner sur le sarcasme. Le jeune homme rigola et s'installa sur une branche. « Je vous en pris... Monsieur ?! J'ai l'impression d'avoir soixante ans. Je m'appelle Tristan et vous pouvez venir ici autant sur vous le voulez. » Il tendit une main, en signe de présentation. Elle fit quelques pas pour l'attraper et la secouer avec assurance. « Kriss, j'suis la sœur de Tess, elle habite le bois d'à côté. » Plaisanta-t-elle, c'était nul mais elle n'avait pas pratiqué l'humour depuis longtemps...

On ne marche pas vers l’amour : on tombe la tête la première dedans.
Elle sonnait à la porte depuis deux minutes sans interruption quand Tristan l'ouvrit. « Tu crois pas qu'une fois aurait suffit ? » Demanda-t-il, moitié amusé, moitié agacé. « J'étais pas sûre que tu ais entendu, t'habite une grande maison, on sait jamais. » Répondit-elle en entrant comme si elle était chez elle. Elle s'installa dans le grand canapé et dessina une mine boudeuse sur son visage pour qu'il lui demande ce qui la préoccupait. « Ça va pas ? » Bingo ! Qu'elle était forte à ce jeu ! Depuis qu'elle fréquentait amicalement le jeune homme, sa vie avait changé ! Elle avait un ami, au moins un, avec qui elle pouvait parler en dehors de ses deux sœurs, Tess commençait d'ailleurs clairement à la rendre barge. « C'est Tess, elle est dingue de toi, du coup, elle me fait payer le fait que tu m'aimes plus qu'elle. » Tristan explosa de rire sauf que, pour une fois, Kriss disait vrai. Tess était complètement obnubilée par son beau voisin et voyait d'un très mauvais œil le rapprochement entre sa jeune sœur et lui. Il s'installa alors à côté de Kriss qui fit passer ses jambes au dessus des siennes. « C'est pas comme s'il y avait quelque chose entre nous, j'veux dire, pour une fois que j'ai rien fait ! » Tristan souriait en la regardant, elle pouvait parler, parler, parler sans se fatiguer, surtout quand il s'agissait de Tess, il savait qu'au fond d'elle, si elle parlait de sa grande sœur ainsi, c'était uniquement parce qu'elle souffrait de ne pas être plus proche d'elle. « J'te jure, ce matin, elle m'a fait la leçon pendant vingt minutes ! "Non mais tu te rends compte ! J't'ai pas accueillie ici pour que tu fasses la traînée avec tous les voisins du coin ! Je pensais que t'avais changé ! J'te déteste !". Hey meuf ! On est plus à la maternelle ! Elle m'énerve ! » En fait, ce qui l'énervait le plus, c'était le fait que Tess ne voyait pas de changement en elle, alors qu'elle faisait des efforts pour être aimable et gentille, ce qui n'était pas des plus simples pour Kriss. Elle appréciait vraiment Tristan et déplorait que sa sœur pense ce genre de choses d'elle parce qu'elle tenait réellement à recommencer une vie digne de ce nom. « J'en ai marre ! Je préférais limite Londres. » Tristan secoua alors la tête. « Dis pas ça... » Il était au courant de toute l'histoire, Kriss ne lui avait rien caché de ce qu'elle avait fait, de ce qu'elle était devenue et comment Tess l'avait retrouvé. Aussi bizarre que cela puisse paraître, il n'avait pas fuit en courant, et était devenue un atout de taille dans la reconstruction de sa vie. « Elle est jalouse c'est tout ! Sérieux, elle m'énerve ! J'vais finir par la tuer ! » Ajouta-t-elle en grognant et en enfonçant son visage dans ses mains pour la calmer. Tristan attrapa alors ses poignets. « T'es adorable quand tu t'énerves. » Elle fit la grimace et il s'approcha d'elle pour l'embrasser dans le cou. Elle attrapa donc sa tête des deux mains pour la présenter en face d'elle. « Euh, je crois que t'as pas bien compris ce que je viens de te dire. Ma sœur me prend la tête parce qu'elle pense que je fais des choses avec toi... » Un sourire s'étendit sur les lèvres du jeune homme et il haussa les épaules. « Pour une fois, elle aura raison. » Puis il déposa ses lèvres sur celles de la jeune femme qui ne le repoussa pas une seconde fois. Il n'avait pas tord et elle en avait envie...

La plus grande vérité qu’on puisse apprendre un jour est qu’il suffit d’aimer et de l’être en retour...
« Chuuut ! Elle va t'entendre ! » Ava explosa de rire. « Alors attends, dis moi si j'me trompe. Tu couches avec lui, il t'achète des jolies robes et t'emmène à ses remises de prix mais y'a rien entre vous c'est ça ? » Ava n'y croyait pas et Kriss ne comprenait pas pourquoi ! Ils avaient bien le droit de faire ce genre de choses entre amis ! Ils avaient établis des règles, rien de sérieux, toujouts s'amuser, bref, c'était clair ! D'autant plus que Tess n'était pas au courant et que Kriss ne voulait pas qu'elle le soit ! « T'as tout compris. » Répondit Kriss en sortant de sa salle de bain. Elle n'arrivait toujours pas à croire le changement qui s'était opéré dans sa vie, elle avait une chambre pour elle, un tas d'espace, de nouveaux vêtements et sa petite sœur chérie toujours avec elle. « Waouh ! » Laissa échapper Ava quand elle découvrit Kriss dans la somptueuse robe que Tristan lui avait offert quelques jours plus tôt pour l'occasion. C'est vrai qu'ils n'avaient pas pour habitude de faire ce genre de choses mais ils avaient été clairs entre eux, Kriss l'accompagnait en amie ! Mais bizarrement, Kriss ne pu s'empêcher de rougir et s'afficher un sourire bêta devant sa sœur. « Alors là ! Tu vas pas me faire croire que t'es pas amoureuse ! » Kriss ouvrit de grands yeux ronds et regarda la porte grande ouverte avant de lui lancer son gilet. « Tu vas la fermer ! » Mais elle ne pouvait pas mentir, elle avait toujours ce sourire sur les lèvres. Peut-être que finalement, il y avait plus qu'elle ne l'avait pensé mais de là à parler d'amour ! Non, l'amour c'était pour les gens comme Tess ! Vingt minutes plus tard, elle s'éclipsa discrètement pour rejoindre Tristan chez lui, comme ils l'avaient prévu, Ava devait occuper Tess le temps que Kriss disparaisse. Quand il ouvrit la porte, il la regarda de la tête aux pieds. « Magnifique. » Il sortit alors et lui ouvrit la portière passager de sa voiture. Elle entra et se laissa conduire jusqu'à destination, il lui ouvrit aussi le portière à l'arrivée comme un gentleman et ils entrèrent dans la salle de fête où Tristan se trouvait être l'invité d'honneur. Il venait de publier un nouveau livre, le premier depuis des lustres et les critiques étaient bonnes, très bonnes. Kriss n'avait pas eu l'occasion de lire ce livre mais elle avait confiance. Ce devait être un bouquin génial ! On l'invita alors à faire un discours avant qu'on ne lui remette le fameux prix pour lequel il était venu. « Tout d'abord, j'aimerais vous remercier pour cette soirée, pour me suivre dans ma carrière depuis le début, et je suis heureux que vous ayez cru en ce livre comme j'y croyais ! » Il tourna alors les yeux vers Kriss qui ne le quittait pas des yeux. « Je tenais à vous remercier de m'avoir soutenu, de m'avoir redonné confiance en moi quand j'en avais besoin et de m'avoir inspiré ce qui sera surement l'œuvre de ma vie. » Elle savait que ces derniers mots étaient pour elle, il ne l'avait pas quitté des yeux, elle l'avait sentit dans l'intensité des mots, son cœur allait exploser, ses joues devait être plus rouges qu'elles ne l'avaient jamais été. Et finalement Kriss se joignit aux applaudissements en respirant avec concentration pour se calmer avant qu'il n'arrive. Il revint vers elle, déposa un baiser sur le haut de sa tête et se tourna pour serrer la main d'un homme. Kriss s'éloigna pour prendre un verre, elle avait besoin d'un verre. Une vieille dame s'approcha alors d'elle. « Je ne pense pas vous connaitre. » Annonça-t-elle avec un sourire. « Non je ne pense pas, je suis Kriss Matthews. » Répondit-elle avec politesse. « Ah, c'est donc vous ! Vous avez lu ce livre ? » Kriss secoua la tête. « Vous devriez le lire. » Conseilla la vieille dame en lui lançant un clin d'œil avant de partir.

_________________
« On ne souhaite pas des choses faciles, on souhaite de grande choses, des choses ambitieuses, hors de portée. On fait des vœux parce qu’on a besoin d’aide et qu’on a peur. Et on sait qu’on en demande peut-être un peu trop. On continue à faire des vœux pourtant, parce que, parfois, ils se réalisent. » grey’s anatomy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

it's like a cheap thriller. (kriss) Empty
MessageSujet: Re: it's like a cheap thriller. (kriss)   it's like a cheap thriller. (kriss) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

it's like a cheap thriller. (kriss)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De Terrible essais en mer (thriller)
» (Report) Bushiroad Spring Fest Bruxelles 2016

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ our love was lost. :: YOU MUST SAY WHO YOU ARE AND WHERE YOU BELONG. :: once upon a time. :: and great, you're in.-